Votre avis sur Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur ? L'univers développé semble tellement riche qu'on en voudrait plus, et on se dit qu'au final 02h07mn de film, c'est assez peu. 2772 abonnés Pinterest. Vous avez entré une adresse email incorrecte! Attention, cet avis contient des spoilers tels que: Visuellement c'est assez impressionnant. Répartis en trois champs d'édition distincts, livres français, livres étrangers traduits en français et albums, ces neuf ouvrages reflètent une activité éditoriale toujours aussi passionnante autour du cinéma. Le tournage d'une vidéo, forcement. De mon point de vue, je me suis vraiment cru devant un jeu vidéo. On attend un personnage qui prend de la profondeur. CGU | Twitter. Doté d'un casting rafraîchissant pour ce type de production (mentions spéciales à Jude Law qui s'éclate dans le registre de la cruauté et à Àstrid Bergès-Frisbey en mage charismatique), "Le Roi Arthur" est un de ces rares blockbusters à remplir toutes les clauses de son contrat tacite passé avec le spectateur avant de le découvrir et, notamment, la première d'entre elles : en prendre plein les yeux devant un divertissement épique qui n'appelle pas une forte utilisation de nos neurones. Sans l'attendre démesurément, j'étais curieux de découvrir ce que donnerais le style de narration épileptique du britannique dans ce registre. Après avoir superbement dépoussiéré le personnage de Sherlock Holmes en nous livrant deux excellents films, et après être passé par la case espionnage avec le très réussi Agents très spéciaux : Code U.N.C.L.E., Guy Ritchie revient sur les écrans avec sa relecture du mythe du Roi Arthur. ), (Guy Ritchie était à Serpentard ou quoi ?! Le récit y est tellement découpé, avec des sauts dans le temps qui défient parfois toute raison, que l’impression a priori déplaisante d’une perte de repères radicale accroît paradoxalement l’immersion dans un monde perpétuellement foisonnant. Une légende qui a évolué au fil du temps et n'a eu de cesse d'être réinterprétée et réadaptée en fonction des époques. Tout est creux jusqu'à la dernière minute. Guy Ritchie n’y innove certes rien, mais il sait conférer une forme suffisamment efficace à cette relecture nullement révérencieuse du mythe du roi Arthur et de ses chevaliers de la table ronde pour en faire un divertissement de haut vol ! Données Personnelles | Lire ses 226 critiques, Suivre son activité Genre la scène de crise ou Arthur rejette son destin, le gars balance son épée dans le lac pour aller hurler sa rage dans la forêt et genre 2 minutes après à la première flac de boue la dame du lac "comme par magie lui redonne l'épée et là "allez les mecs on va s'emparer du château !". L'histoire elle-même est donc traitée et revisitée dans un genre novateur, qui insuffle au passage fraîcheur et dynamisme. Bref, "King Arthur : Legend of The Sword" est excellent. Bref, je me suis éclatée devant Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur, le film à pop-corn idéal pour décrocher, certes teinté de nombreux défauts mais souvent jubilatoire. : S'il vous plaît entrez votre commentaire! Suivront huit années moins glorieuses, jusqu’à « Sherlock Holmes », qui le fait renouer avec la réussite. J'espère qu'il marchera au box-office car en cas de succès, cinq autres films sont prévus et si ils sont aussi bons que celui-ci et si c'est toujours Guy Ritchie à la barre, on peut s'attendre à avoir une belle saga cinématographique qui aurait une sacrée gueule. Et quand on songe aux décors grandioses, ils sont à la hauteur du reste, c'est à dire recherchés,travaillés et éblouissants d'autant plus que la qualité des effets très spéciaux les rendraient eux aussi presque vivants ! En retirant l'épée de la pierre, Arthur va très vite attirer sur lui la colère du tyrannique et machiavélique roi Vortigern. Pourtant ça ne démarre pas trop mal, la scène d'introduction étant clairement la meilleure du film, avec des combats encore à peu près lisibles. Une petite claque Visuelle qui force le respect. Car d’un point de vue purement dramatique, l’intrigue du film se réduit à une peau de chagrin, sous forme de resucée du mythe, déjà vu des milliers de fois, du paria qui devient l’idole de tout un peuple, à l’issue d’un long et pénible chemin d’apprentissage. Pour commencer, le scénario n'a rien d'original, l'idée de raconter comment Arthur accède au trône était un bon postulat mais Guy Ritchie s'est contenter d'une intrigue ultra vue et revue linéaire au possible. Rien, ou presque, ne fonctionne. WhatsApp. C'est la certitude que Guy Ritchie devrait se cantonner à ses films de gangsters. . Le seul reproche qu'on pourrait lui faire est de ne pas prendre suffisamment son temps pour développer l'univers ou certains personnages à deux-trois moments clés. Le roi Arthur - La légende d’Excalibur, qui débarque sur support Blu-ray sous les couleurs de Warner bros., est un fier représentant du support Haute-Définition, dans le sens où tout dans la mise en scène et le sens du spectacle de Guy Ritchie en font un candidat parfait à la démonstration technique. Si vous recherchez les prémices et détails de l'histoire d'Excalibur, passez votre chemin ! Au vu de la fermeture depuis de longs mois de la plupart des salles de cinéma aux États-Unis, on aurait pu croire que les principales associations de critiques américains allaient retarder leur palmarès pour l'année 2020. L'histoire nous entraîne à Londres, Arthur, jeune garçon costaud, vit dans les quartiers pauvres de la ville. Nous ne sommes de loin pas assez fans de l’univers créé au fil des films par Guy Ritchie pour le considérer comme un visionnaire. Il ne s’agit bien sur pas du film de l’année mais d’un bon film, bien réalisé, qui sort de ce qu’on a l’habitude de voir, avec la patte très visible de Guy Ritchie. Voilà pour le pitch global. Synopsis : Après avoir de justesse défendu sa forteresse de Camelot contre le mage rebelle Mordred, le roi Uther proclame une amnistie envers les autres mages, afin de faire régner à nouveau la paix dans son royaume. Synopsis : Il manque un fond sur les personnages. L'histoire, on la connaît ! Et en 2017, c'est au tour du réalisateur anglais Guy Ritchie de proposer sa vision du mythe. Facebook. 3 abonnés A l'image des Oscars, dont la 93ème cérémonie n'aura lieu qu'à la fin du mois d'avril 2021, prenant alors en compte les films distribués outre-Atlantique jusqu'au 28 février '21. Un vrai délire frénétique et frais. Hallucinant de bêtise. Le Roi Arthur : La légende d'Excalibur est sorti en 2017 et a généralement reçu des critiques positives. De l'introduction du long métrage à son dernier acte, j'etais littéralement transporté dans l'univers visuel et l'action du film. Le chef décorateur anglais Peter Lamont est décédé avant-hier des suites d'une pneumonie. 797 abonnés Bien sûr, il ne faut pas être très pointilleux et accepter de voir à nouveau la légende du Roi Arthur être mise à mal (par un Anglais cette fois de surcroît, un comble) pour les besoins d'un film à grand spectacle mais, à cette condition, force de constater, que "Le Roi Arthur" est un blockbuster qui accomplit plutôt bien sa tâche primaire de nous en mettre plein les mirettes pendant un peu plus de deux heures. Retrouvez les 633 critiques et avis pour le film Le Roi Arthur: La Légende d'Excalibur, réalisé par Guy Ritchie avec Charlie Hunnam, Astrid Bergès-Frisbey, Jude Law. Le Roi Arthur La Légende d’Excalibur. je suis ressorti de la salle avec un goût vraiment amer en bouche ! Pourtant il est très clairement un film qui mérite sa chance, qui mérite d’être vu au cinéma, et une ouverture d’esprit pour se laisser transporter par son monde fantastique. Comme prévu, quelques jours après l'annonce des nominations pour les prix des éditions DVD / Blu-ray, le Syndicat Français de la Critique de Cinéma a révélé en début de semaine sur les réseaux sociaux celles dans les catégories littéraires. Dans un style qui lui est propre, unique et reconnaissable, il a su systématiquement proposer des divertissements de qualité qui, si ils n'ont pas mis tout le monde d'accord, ont toujours assurés le spectacle. Stephen R. Lawhead est né à Kearney dans le Nebraska. Guy Ritchie est un cinéaste que j'apprécie beaucoup surtout pour son Sherlock Holmes (2009). Mais pour le reste c'est du bon Guy Ritchie!!! Charlie Hunnam (la série TV Sons of Anarchy, Pacific Rim, Crimson Peak, The Lost City of Z) qui a été choisi pour incarner Arthur Pendragon, disait en interview à la Comic Con 2016 que le film était un mélange du "Seigneur des anneaux", "Game of thrones" et "Arnaques, "Crimes et Botanique". Vous êtes bien dans un de mes films !". Mais clairement, il faut le voir pour le croire car c’est par ses visuels et sa réalisation et son montage que Le Roi Arthur vous décrochera la mâchoire. Un petit bémol quant à la VF qui prête au héros des expressions du XXI ème siècle assez surprenante aussi, mais à bien y réfléchir, plutôt en rapport avec cette personnalité assez déjantée ! Les acteurs quand à eux sont tous plutôt bons. Lire ses 330 critiques, Suivre son activité Guy Ritchie se réapproprie complètement le mythe Arthurien en nous livrant un film fun, spectaculaire et diablement efficace. Qu’il n’y ait pas de malentendu macabre, nous souhaitons encore de longues années prospères au réalisateur, qui n’a même pas cinquante ans. Le Roi Arhur : la légende d’Excalibur Réalisé par Guy Ritchie Je le rappelle, il en a coûté 175. Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur (King Arthur: Legend of the Sword) États-Unis, Royaume-Uni, Australie 2017; Réalisation : Guy Ritchie Scénario : Joby Harold, Guy Ritchie, Lionel Wigram, David Dobkin Image : John Mathieson Connectez-vous à votre compte : Un mot de passe vous sera envoyé par email. C'était sans compter sur Guy Ritchie qui décide de remettre ça pour Hollywood ! Aux côtés d'un groupe de mages luttant discrètement contre le pouvoir, Arthur, confronté a l'immense pouvoir magique de l'épée, va devoir apprendre à dompter Excalibur. 50 abonnés Le Roi Arthur - La légende d'Excalibur n'est qu'une farce indigeste dont il vaut mieux se passer. Quand j'ai découvert la première bande annonce de "King Arthur : Legend of The Sword" il y a 9 mois, je fut immédiatement intrigué. Ritchie nous prouve une nouvelle fois que son film est au 7 e art ce que le PQ est au roman : c’est coloré, parfumé, il y a parfois des trucs écrits dessus, mais ce n’est définitivement pas de la littérature. Quelques beaux plans et quelques notes d'humour sauvent l'ensemble, mais ça ne suffit pas à en faire un bon film d’aventure, d'autant que certains effets spéciaux piquent parfois la rétine. La réalisation est définitivement le point fort du film. Le Roi Arthur : La légende d'Excalibur (2017) - Avis & Commentaires. Tant de thèmes qui rendent ce mythe fascinant. Si, dans les "Sherlock Holmes", ils trouvaient parfaitement leur place à cause de l'esprit de déduction du détective, ici, ils ne semblent être qu'un gimmick exaspérant dont Ritchie se sert pour nous lancer un "Vous avez vu ? Il était âgé de 91 ans. Quel sombre secret renferme Excalibur ? Ennuyeux, laid visuellement et assez stupide. Ce n’est que grâce à l’assistance d’une mage et de l’ancien commandant du roi Uther, Bedivere, qu’il puisera dans la force de ses ancêtres. Quand l’heure des bilans viendra, que retiendra-t-on du cinéma de Guy Ritchie ? Déjà Mordred est sensé être le fils d'Arthur et de la Fée Morgane, ensuite Guenièvre qui devient une mage...depuis quand c'est une mage ??! Réalisateur : Guy Ritchie Elevé depuis son plus jeune âge par des femmes, son destin bascule le jour ou il se retrouve face à la légendaire épée Excalibur coincée dans la roche. Il aurait gagné à avoir bien 15-20mn en plus. Lire ses 1 445 critiques, Suivre son activité Il a commencé sa carrière dans le journalisme en dirigeant le Campus Life Magazine.Dans les années 1980, il entreprend la rédaction de La Saga du Roi Dragon, sujet d’entrainement pour constater s’il peut faire vivre sa famille de sa plume.. Et bien sûr le thème "The Devil & The Huntsman" par Sam Lee, entendu dans la bande annonce du film marque définitivement de son empreinte la séquence où elle est utilisée. Pendant que le nouveau roi Vortigern œuvre sans cesse à la construction d’une tour, qui lui assurera l’invincibilité grâce à ses pouvoirs magiques, le lac qui entoure sa bâtisse se vide de son eau et découvre l’épée légendaire d’Excalibur, que seul le roi-né pourra sortir de la roche. Plus précisément devant un beat-them all sorti des studios Platinum Games. Les raisons ? Dans sa logique de continuité irréprochable, il opère dans le cas présent – après l’adoption des figures du clip et celles du jeu vidéo – une sorte de symbiose de ces influences, avec tout ce que cela implique en termes de surenchère vide de sens, voire en manque d’un projet scénaristique tant soit peu viable. Après Sherlock Holmes (2009), Sherlock Holmes: jeu d'ombres (2011) et "Agents très spéciaux: code UNCLE" (2015), le réalisateur s'attaque donc à un projet des plus ambitieux ! Emmené par un Charlie Hunnam absolument parfait dans le rôle titre, Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur vous entraîne dans une aventure exaltante remplie de bravoure, de monstres, de batailles épiques et de scènes d'action survitaminées. Un travail remarquable. - son introduction en forme de jeu vidéo avec ses éléphants gigantesques. Genre : Fantastique Au casting, Charlie Hunnam , Astrid Bergès-Frisbey , Jude Law , Djimon Hounsou , Aidan Gillen , Eric Bana, Annabelle Wallis et même David Beckham . Il n'est pas dénué de défaut bien sûr, mais il rempli parfaitement ses promesses. Le Roi Arthur : La légende d’Excalibur devait être une saga de six films, mais hélas celui-ci sera probablement le seul. Il n'y a plus rien de vraiment épique et légendaire. Autant dire que le film fonctionne exclusivement en tant que leçon de transe et d’abandon de tout esprit traditionnellement critique, à l’image de certains films à la forme aussi aventureuse de Jan Kounen. Lire ses 8 critiques, de Que c'est gris, terne et monotone et si les acteurs ne sont pas aidés par l'écriture ils sont pour la plupart insipides. Lire ses 1 536 critiques, Suivre son activité "Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur" reflète à fond le style de Guy Richtie ! Par les membres ayant fait le plus de critiques. L’avis de Bulles de Culture sur ce film fantastique diffusé le lundi 22 juin 2020. Enregistrer mon nom, email et site web dans ce navigateur pour la prochaine fois que je commenterai. Ce registre de film n'est, à mon humble avis, clairement pas fait pour un réalisateur comme Guy Ritchie. La Mythologie Arthurienne avec ses légendes des Chevaliers de la Table Ronde et la quête du Graal ont toujours constituées une source d'inspiration colossale et inépuisable pour le Cinéma. Toutes les informations sur Le Roi Arthur : La légende d'Excalibur, film réalisé par Guy Ritchie avec Charlie Hunnam et Astrid Berges-Frisbey sorti en 2017. Bienvenue ! Ses thèmes à consonnance celtiques sont particulièrement réussis. Et alors que je sortait de la salle de cinéma après la projection du film en VOSTFR 3D, le constat était là : QUELLE CLAQUE !!! Jeux concours | Impossible de finir la critique sans un mot sur le flop magistral que Le Roi Arthur: La Légende d’Excalibur a connu au box-office américain. Comme pour Sherlock Holmes, Ritchie a recours au flasforward pour représenter visuellement l'anticipation des personnages. Et franchement, vu la distribution, ça aurait pu être un minimum classe, Charlie Hunnam a vraiment de la gueule, Jude Law aurait pu faire un bon roi torturé et machiavélique, mais tout le reste est à vomir, même ce qu'en fait Ritchie est à vomir, jamais on n'a un plan sur Hunnam qui soit réellement beau, tout va bien trop vite, tout est dans l'effet et jamais dans la substance. Le film est neveux, le seul défaut que l'on peut y trouver c'est que cela va trop vite. Petits ralentis font aussi leurs petits effets, pour mieux situer et saisir tous les détails, avec élégance et humour... 123 abonnés Par. Les Gardiens du Cinéma 4,185 views. Curieusement, le lien le plus direct que ce film-ci entretient avec les œuvres précédentes de Guy Ritchie est avec la comédie de gangsters Snatch Tu braques ou tu raques. Après un élégant The Man from U.N.C.L.E, le cinéaste revient derrière la caméra pour un film d'aventure/fantastique - King Arthur: Legend of the Sword - et ce genre de film mélangeant fantastique, légende, faits historiques et aventures, Hollywood en fait des tonnes... Rappelons que le film est un prologue au récit des Chevaliers de la Table ronde. XD). Entraînante, résolument rock'n'roll et particulièrement adapté à la narration survitaminée de Guy Ritchie. Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur (King Arthur: Legend Of The Sword) est un nouveau long métrage du réalisateur Guy Ritchie, peu inspiré par ce film de commande. L'acteur a en plus travailler physiquement pour les séquences de combats. Guy Ritchie est depuis quelques années, un des réalisateurs les plus demandés à Hollywood grâce à ses Sherlock Holmes habiles et plutôt sympathiques à regarder. Il n'en demeure pas moins réellement très agréable à suivre. Critique : Le Roi Arthur, La Légende d’Excalibur Marc Mardi 16 Mai 2017 Critiques 642 vues 3 Commentaires Voilà un programme qui s’annonçait réjouissant. On a un enchaînement de scènes qui se ressemblent, mises bout à bout, sans le moindre enjeu dramatique. Le destin du Roi Arthur n'a eu de cesse d'inspirer les conteurs de toutes les époques. Car si jamais vous vous amusiez à en analyser toutes les failles et incohérences, vous passeriez certainement à côté de sa vocation principale : celle d’une évasion quelque peu nostalgique, autrefois assurée par le cinéma et désormais entre les mains d’un monde virtuel sans bornes. Acteurs : Charlie Hunnam, Jude Law, Astrid Bergès-Frisbey, Djimon Hounsou Steadicam, cuts rapides, mouvements improbables de caméras, séquences en images de synthèses ultra rapides. Les évaluateurs en ligne ont écrit 1,520 avis, ce qui donne à Le Roi Arthur : La légende d'Excalibur (2017) une note moyenne de 62%. Le roi arthur : la légende d'excalibur - Critique 180s. Critique-film est le site de tous les passionnés de cinéma et de séries TV. Et Guy Ritchie nous sert une fois encore à tour de bras son style de montage dynamique pour la narration et les flash-back. « Le Roi Arthur : la légende d’Excalibur » est le neuvième long métrage de ce réalisateur amateur d’arts martiaux qui partagea, pendant huit ans, la vie de Madonna. Fernando Trueba, avec Javier Cámara, Patricia Tamayo, Contact | Comme attiré autant par son style habituel (composé de dialogues jubilatoires et de situations délirantes), que désireux de s’essayer à de l’action bourrin, la plus abrutissante possible. Quand c’est le tour à Arthur, il réussit à s’emparer de l’épée, sans pour autant savoir en maîtriser la puissance. Des Chevaliers, des trahisons, de la magie, du courage, de l'amour. Mais ce n'est pas si dommageable que ça en définitif de mon avis personnel. Distribution : Warner Bros. 50 abonnés En effet, si vous allez voir Le Roi Arthur La Légende d’Excalibur dans l’espoir d’y retrouver la tragédie chevaleresque transmise depuis des siècles, vous risquerez d’être amèrement déçus. Oui c'est parfois esthétique, mais ça ne fait pas un film. Retrouvez ici toutes les critiques, actualités et événements autour de votre univers préféré. 1655 abonnés 271. Lire ses 13 critiques, Suivre son activité On a donc eu du Roi Arthur à toutes les sauces depuis plus de 50 ans ^^. Titre original : King Arthur Legend of the Sword Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs, Les meilleurs films de tous les temps selon la presse, Calamity, une enfance de Martha Jane Cannary, Encanto, la fantastique famille Madrigal Teaser VF, Marvel Sony Untitled Spider-Man: Far From Home Sequel. « Le Roi Arthur : La Légende d’Excalibur » est un film réalisé par Guy Ritchie sorti le 17 mai 2017. L’avis et la critique film de Bulles de Culture. Qui sommes-nous | 47 abonnés La française Astrid Bergès-Frisbey est plutôt convainquante aussi dans son interprétation, avec elle aussi une Guenièvre loin de l'image que l'on pourrait en avoir. Durée : 2h06 Du bon boulot. Et le moins que l'on puisse dire c'est que ça a de la gueule. Lire sa critique, Suivre son activité Laure Calamy, Benjamin Lavernhe, Olivia Côte, Avec LA CRITIQUE DE LE ROI ARTHUR. Pour ce qui est du reste et quand je parle de 'reste', je pense notamment au scénario, on est proche du néant... Après il n'auront plus aucun intérêt, servant juste de prétexte à quelques ralentis tant appréciés du réalisateur. Recrutement | Lire ses 1 410 critiques, Suivre son activité 785 abonnés Elle est sensée être l'épouse d'Arthur qui la rencontre après être devenu roi de Kaamelot. A commencer par la langue très populaire par laquelle se distingue le groupe de personnages autour du protagoniste, le roi de la racaille d’une ville de Londres vaguement médiévale. Exactement ce qu'on en attendait. François Cluzet, Julie Gayet, Elisa de Lambert, De En résumé, j’ai passé un agréable moment devant Le Roi Arthur – La légende d’Excalibur. C'est bien trop syncopé, haché, malaxé, et donc à la finale indigeste. De quoi au fond aborder cette version libérée et atypique du Roi Arthur à la fameuse épée, sans trop d'hésitation, puisqu'un fameux et talentueux cinéaste est aux commandes en dirigeant avec maestria cette nouvelle réalisation ! A l'occasion de la sortie le 19 décembre en Blu-ray, DVD et VOD de Enragé, le thriller hyper violent avec Russell Crowe, critique-film.fr et M6 Vidéo vous proposent de participer à un grand jeu concours qui vous permettra de gagner des Blu-ray et DVD du film ! Bref, vous l'aurez compris, Le Roi Arthur : La Légende d'Excalibur est un excellent divertissement, du pur Guy Ritchie comme on l'aime et un film devant lequel on ne s'ennuie pas une seule seconde. Le roi Arthur dans l'histoire. Environ, 15 millions pour ses trois premiers jours. 213 abonnés ), des séries animées, des mangas, des jeux vidéos, et j'en passe. Politique de cookies | Proposer une réinterprétation résolument rock'n'roll et moderne de la légende du Roi Arthur, qui satisfera les amateurs du style de Guy Ritchie. Conclusion. Il est là le problème, il n'y a pas de cinéma là-dedans, du clip, de la pub, une bande-annonce, pourquoi pas ? Initialement prévu pour sortir en Août 2016, le Roi Arthur: la légende d'Excalibur a été maintes fois repoussé au vu du très grand nombre de blockbusters à paraître avant de finalement sortir en mai 2017. Action, spectacle, humour, dans un décor fantastique et médiéval, Guy Ritchie nous offre un film surprenant et intéressant. Mads Mikkelsen, Thomas Bo Larsen, Lars Ranthe, Avec ), et le serpent géant à la fin (?? Il n'y a pas grand chose à sauver la faute à un scénario brouillon et une direction artistique absolument atroce. C’est par conséquent sur le terrain du divertissement décérébré mais spectaculaire que le film tente de se rattraper, avec un résultat étonnamment convaincant. Le roi Arthur : la légende d'Excalibur 2017 Grande-Bretagne - Etats-Unis Réalisé par Guy Ritchie 2h6 avec Charlie Hunnam , Astrid Bergès-Frisbey , Jude Law Verdict : assez fan de la mythologie Arthurienne, j'y suis allé confiant car Ritchie avait prouvé avec Sherlock Holmes qu'il avait un talent pour la mise en scène et la reconstitution....Hélas, quelle déception mais QUELLE DECEPTION ! Charlie Hunnam nous présente une version inédite d'Arthur Pendragon loin du preux chevalier vertueux des contes. Et il n'y a pas grand chose à dire sur le reste du cast, qui rempli son office sans coup d'éclats. Et cette interprétation est plutôt appréciable. "Arnaques, Crimes et botanique", "Snatch", "Revolver", "RockNRolla", les deux films "Sherlock Holmes" avec Robert Downey Jr et Jude Law, "Agents très spéciaux - Code U.N.C.L.E.". De même, si l'on met de côté les mimiques visuelles de Ritchie que l'on évoquait, le réalisateur bouscule en fait complètement les codes du contexte moyenâgeux avec la fougue de sa modernité et livre au passage bon nombre de superbes plans qui collent à la rétine (la rencontre avec la Dame du Lac pour n'en citer qu'un) ainsi que des scènes de combats en plans-séquences à couper le souffle lorsqu'Arthur se met à manier Excalibur. Lire ses 515 critiques, Suivre son activité 148 abonnés Après une ultime victoire face au vilain mage Mordred, Uther Pendragon souhaite la paix dans son royaume. C’est sans compter sur ton traître de frère, qui l’assassine, et tue sa femme. Une légende réinventée, un rythme époustouflant et un roi Arthur emblématique !! Ex. Mais dans l'ensemble, son interprétation sert bien le ton relativement décalé du long métrage. Avec lui à l'écran on retrouve la frenchie Astrid Bergès-Frisbey ("La fille du Puisatier", "Pirate des Caraïbes : La fontaine de jouvence",...) En Guenièvre, Jude Law, Djimon Hounsou, Éric Bana, Aidan Gillen (Lord Petyr "Littlefinger" Baelish de la série Game of thrones) et Tom Wu (le Hundred Eyes de la série Netflix Marco Polo). "King Arthur : Legend of The Sword".... "Le roi Arthur : La légende d'Excalibur" dans la langue de Molière. Bon, le film part absolument dans tous les sens en étant ultra-séquencé en différents morceaux de bravoure qui donnent l'impression de passer du coq à l'âne sans que cela ne gêne personne : on peut ainsi partir d'une gigantesque bataille d'heroïc-fantasy à la "Seigneur des Anneaux" pour se retrouver plus tard dans une séquence où le futur roi Arthur fait une psychothérapie en massacrant gratuitement des animaux géants et bifurquer ensuite dans la préparation d'un casse typiquement "ritchien" (enfin, sous couvert d'un guet-apens contre le méchant roi), le tout en exacerbant toujours la haine entre Arthur et sa nemesis comme fil rouge afin de donner du corps à l'affrontement final qui en découlera. Lire ses 1 173 critiques, Suivre son activité De plus, Guy Ritchie a aussi quelques tics agaçants qu'il ne peut pas s'empêcher de recycler de film en film comme, par exemple, ces mini-flashforwards dont il se sert de liant pour souvent passer d'une scène à l'autre. 9 abonnés Une certaine impression de rush/d'empressement à dérouler l'histoire et ses enjeux (due en grande partie au montage accéléré de Ritchie) subsiste lorsqu'on y réfléchi un peu. Lire ses 280 critiques, Suivre son activité C'est d'une tristesse absolue. Etats-Unis, 2017 Or, l’aspect qui relève le plus d’une citation diablement probante se situe du côté du montage et donc indirectement de la narration hautement nerveuse. Son frère Vortigern voit d’un mauvais œil cette politique de l’apaisement et fomente une révolte à la cour, qui se traduit par la mort du roi et la fuite à bord d’une barque de son jeune fils Arthur. On ne peut, enfin, que regretter l’échec relatif du film au box-office qui enterre le projet de saga tant les éléments installés dans ce premier volet promettaient une série grandiose.